Sept bouteilles à la mer

 

Sept bouteilles à la mer

Rashim Kheirieh

Rue du monde

15 euros

 

Rashim Kheirieh (Illustratrice et poète iranienne) raconte l’histoire d’un jeune garçon trouvant chaque matin une bouteille sur la plage. Après sa promenade, il rentre retrouver sa mère et, ensemble, ils vident la bouteille de son contenu : plantes, cocons, billes, clés, timbres, montres, toujours au nombre de 7, avec 7 couleurs différentes. Le flacon vide va rejoindre les précédents sur le rebord de la fenêtre.

Le septième jour bouteille trouvée est vide. Le père frappe à la porte, de retour d une longue traversée. C est le jour du Nouvel An (le jour du printemps en Iran). Les sept plantes ont fleuri, les cocons sont devenus papillons et le père endort son fils en faisant glisser entre ses doigts les sept billes de verre, évoquant doucement le bruit de la mer.

L’album, malgré une simplicité apparente offre de très nombreuses pistes de travail.

La structure du texte est répétitive mais l’ensemble est très riche.  Il  permet de travailler sur les jours de la semaine, les saisons, le temps qui passe, les couleurs, l’absence, les collections de mots…

Les illustrations sont essentiellement  composées à partir des couleurs bleue, crème et noire. Seuls les objets trouvés à l’intérieur des bouteilles apportent des touches de couleurs. Les formes sont assez simples et semblent réalisées à partir de tampons assez grossiers. Cela donne à l’ensemble un aspect à la fois dépouillé, sobre et naïf que j’aime beaucoup. En arts visuels, la technique utilisée (en apparence très simple) permet de travailler à la fois sur les formes et les textures.

D’autres ressources à découvrir sur le blog

 Mes petites histoires

, , , , , , ,

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *